One Piece RPG
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'île des armes, réparations pour l'akatsuki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaki
Pirate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Statut : Capitaine
Fruit du démon : pas de fruit
Localisation : Derrière ti, trop tard...
Date d'inscription : 11/07/2008

Wanted
Prime/Rang: 30.000.000/ Capitaine
Equipage: Isaki
Type d'arme/pouvoir:: Armes tranchantes, révolver

MessageSujet: L'île des armes, réparations pour l'akatsuki.   Ven 25 Juil - 15:30

Akatsuki Theme.mp3 -

Isaki vit son compagnon Rabbitz courir à toute vitesse vers le bateau. Il pouvait maintenant voir de lui qu’un petit point noir au loin. Isaki rentra dans le bistro, le combat était déjà fini cependant il n’y avait plus qu’un seul des deux combattants. Le combat était certainement fini. Isaki alla chez le barman et lui demanda si c’était le gagnant, celui-ci lui répondit que oui. Le barman se mit au milieu et dit à haute voix :


Le deuxième combat peut commencer, veuillez vous mettre le long des murs s’il vous plait !

Tout le monde étaient assez surpris, d’habitude il n’y avait qu’un seul combat de sabreur par jour, là il y allait en avoir un deuxième. Isaki prit un sabre en bois, personne ne le connaissait sur cette île, tout le monde rigolait à l’idée qu’il défi le grand champion. Le gagnant du combat précédent comprit que c’était lui qui devait se battre contre Isaki. Les deux combattants étaient au milieu de la pièce, la foule acclamait leur champion, il parait qu’il n’a jamais perdu depuis plus de deux ans. Les deux combattants se saluèrent.

« Yo »

Yo qui es-tu ?

« Je m’appelle Isaki, je suis le meilleur épéiste du monde. »

Les paroles d’Isaki avaient pour but de mettre son adversaire en rogne. Celui-ci avait réagi sereinement.

Le meilleur hein ? Si tu me bats je te donne tous ce que j’ai gagné tout à l’heur au casino, quarante millions de Berry !!!

Plus personne ne parlait, même la foule était étonnée car ce fut la première fois que leur champion pariait quelque chose d’aussi important. Le barman donna le signale de départ, des les premiers coups, la foules criait de plus belle. Il y avait de plus en plus de monde autour des deux combattants, certaines personnes jetaient même de l’argent par terre tellement le combat était beau. Les deux combattants avaient plus ou moins le même style de combat, assez rapide et précis. Après quelques minutes d’un combat assez pénible pour Isaki car il devait faire attention de pas rouvrir ces blessures, l’adversaire d’Isaki commençait à accéléré les mouvements, Isaki réussit à suivre sans problème malgré la douleur. Son adversaire prenait petit à petit le contrôle du combat, même si Isaki savait pertinemment qu’il pouvait gagné en un seul coup, il ne le fit pas car il ne devait pas trop se faire remarquer. Après quelques minutes, Isaki ramassa un coup sur la tête car il était distrait par tout l’argent en dessous de ses pieds. Directement après et en un seul mouvement, il désarma et toucha doucement le cœur de son adversaire. Il lui parla doucement avec le sourire.

« Perdu »

Tu as gagné… Disait-il en tendant le sac d’argent à Isaki.

« Tu t’es bien battu… »

Les deux combattants se serrèrent la main, Isaki ramassa tout l’argent qui était par terre et le mit dans le sac, celui-ci était plein à craquer. Isaki sorti et alla en direction de l’endroit où Isaki avait laissé sa veste pour la faire recoudre. Il y arriva en quelques minutes, il entra et vit la vielle femme occupée de coudre un pantalon cette fois-ci.

Oh jeune homme, je viens à l’instant de finir votre veste. Ca a été très dur mais j’ai fait du mieux que j’ai put.

**Oh non elle va me remettre une veste mal faite ou alors elle l’a déjà brûler aaaaaaaaaaaaa**

La vielle femme lui remet sa veste, elle était identique au jour où Isaki l’avait reçu, il y avait seulement une couture qui se voyait car elle était en plein milieu d’un des nuages rouges mais il fallait vraiment bien regarder pour le voir. Isaki la remercia et l’a paya quatre fois plus que le prix normal, il avait beaucoup d’argent. Il parti en courant vers le bateau, il avait mit sa veste noir au nuage rouge. Une fois arrivé là-bas il vit Celyus et Rabbitz qui étaient occupé à parler. Isaki vit que la coque était un peu endommagée, il allait tirer les orteils des deux navigateurs. Il entra à bord en donnant l’ordre de partir vers le sud. Isaki entra vite dans sa cabine pour déposé ses deux sacs et ressorti pour gronder les deux autres pirates.

« Qui a casser mon bateau !!!!!? »

Les deux pirates s’effrayèrent car Isaki avait crié très fort. Isaki avait les forces néssésaire pour maintenir le cap, sur la prochaine île ils devront faire des réparations. Après avoir mit le bateau ans la bonne direction, Isaki lança une boussole à Rabbitz, il lui demanda de garder le cap sur le sud. Pendant ce temps il alla compter l’argent qu’il avait gagné pendant son petit combat. Après quelques minutes de compte, et oui il avait vraiment ramassé beaucoup. Isaki sauta de joie en criant le nombre de Berry qu’il avait.

« 57 MILLIONS »

Isaki sorti et courut un peu partout sur le pont en répétant encor et encor le chiffre cinquante-sept. Rabbitz lui annonça qu’il avait gagné soixante millions de Berry. Isaki essaya d’employer son autorité de chef pour lui prendre quelques millions mais cela ne réussissait pas. Rabbitz vit une île mais ce n’était pas l’île où ils devaient se rendre. Isaki regarda la carte et vit que c’était l’île de l’arme, une île spécialiser en construction et réparation d’armes. Ils devaient quand même allez faire révisez les cannons donc il prirent le cap ver cette île. Quelques heures plus tard, Isaki mit très facilement le bateau prêt du port, il n’y avait pratiquement aucun autre bateau. Isaki se retourna avec le sourire vers Rabbitz et lui parla.


« Rabbitz cher compagnon, tu ne voudrais pas me prêter un peu d’argent ? Disons 10 millions de Berry ? »


Rabbitz se retourna sans même faire attention à lui. Isaki était fâché et alla prendre un peux d’argent dans sa cabine. Il prit environ trente millions de berry. Il descendit et alla de son coter faire ses achats et il alla à la recherche d’un ingénieur naval.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karma
Lieutenante
Lieutenante
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 12/07/2008

Wanted
Prime/Rang: Lieutenante
Equipage: Marine, Shell Town
Type d'arme/pouvoir:: Armes à feu

MessageSujet: Re: L'île des armes, réparations pour l'akatsuki.   Mar 29 Juil - 19:38

" Oui, c'est bien comme ça a priori... "

L'homme en uniforme, cigare à la main, souffla sa fumée en prononçant cette phrase. Phrase qui concluait la conversation qui se basait sur les méthodes de travail du vieil homme. Karma l'avait écouté, silencieuse, presque médisante. Il faisait un travail et il le faisait bien, comme elle. Cet homme était un chasseur de prime anonyme, elle était lieutenant dans la abse de la Marine de Logue Town. Son boulot réclamait la traque des brigands et des pirates, par n'importe quel moyen.

Mais sans doute était-elle une des seules à s'associer avec un chasseur de prime pour en capturer...

L'homme tira une nouvelle bouffée de son cigare, objet de culte de tous ceux qui y étaient accro. La fumée envahissait la petite table du bar dans lequel ils se trouvaient. Le visage de Karma, découvert à cet instant, exprimait les mêmes choses que d'habitude, c'est à dire, rien. La tête soutenue par sa main gauche, elle faisait tourner une petite cuiller dans une tasse à la propreté douteuse. Forcément. Ce bar était un bar d'hommes qui ressemblaient plus à des chiens galleux, buvant du whisky et draguant les jolies filles tout au long de la journée. Elle en avait fait l'expérience quelque minutes plus tôt. L'homme malchanceux était reparti avec un trou dans la main droite.

" Chasseur de prime, dis-moi ou sont ces pirates. "

Ce n'était pas une demande, c'était un ordre. Un ordre de la part d'une fille qui devait faire moins de deux têtes que son interlocuteur. Mais le chasseur de remarquait rien, trop attiré par l'odeur de l'argent qu'il alalit gagner en dévoilant des informations. Un honnête homme. Ses infos étaient valables. Karma n'était pas venue ici pour rien.

L'homme détourna son regard bleu de la demoiselle pour regarder la porte du bar qui venait de s'ouvrir.

" Il y en a un qui vient de rentrer, petite marine. "

Immédiatement, Karma se retourna. Son regard s'accrocha à l'homme qui venait d'entrer dans l'établissement sombre et puant. Un jeune homme aux cheveux rouges, portant des habits assez singulier. Il se démarquait des autres poisseux. Elle n'aurait aucun mal à le suivre.

" Vous me devez dix mille berrys, Miss. "

C'est sans quitter le pirate des yeux que Karma déposa l'argent sur la table. L'homme aux cheveux gris quitta le bar, le sac dans les mains. Il ne lui avait pas menti, et Karma n'avait aucune trace de lui pour le recontacter. Elle lui avait fait confiance, et elle espérait avoir eu raison. Car ces berrys provenaient directement des caisses de la Marine. Si elle chopait ces pirates, elle pourrait aisément rembourser sa dette.

Confiance. Elle y arriverait. Elle y arrivait toujours.

Entre-temps, le jeune homme avait entamé un combat dans le bistro. Karma en profita pour analyser ses mouvements. Arme : épee. Mouvement : fluides et rapides. Un adepte du corps à corps. Tout le contraire d'elle, qui utilisait des armes à feu.
Mais il se laissait devancer. Oui, il se " laissait ". Pour ne pas se faire remarquer. Il était pirate, après tout. Ce fut un point qui confirma les dires du vieux chasseur de primes.

Il finit par arrêter son numéro en terrassant l'adversaire d'un seul coup. Ce type était manipulateur. Et doué. Même si la demoiselle ne connaissait rien à l'épe, elle ne pouvait que s'en douter en entendant les bourrés et les sobres chanter à tue-tête leur contentement collectif.

Karma avait déjà un plan d'action en tête, et elle sortit du bistro pour en préparer la première partie.

Un marine l'attendait dehors depusi environ une demi-heure. Il avait pour consigne d'attendre sa supérieure dehors et d'aller immédiatement prévenir les forces marines de l'île si elle lui confirmait les dires du chasseur de prime. Mais, lorsqu'elle sortit, il n'était plus là. Insousciante, elle se dit tout simplement qu'il était déjà parti après avoir été prévenu par le chasseur. Ses sourcils se froncèrent.

* Quel idiot. *

On ne devait pas obéir à n'iporte qui dans ces cas-là, uniquement à sa supérieure. Mais Lewis était un petit nouveau dans la marine, naif et obéissant envers et contre tout. Là, il avait commis une faute dans ses fonctions. Karma allait lui passer un savon lorsqu'il reviendrait.

Elle attendit donc seule que le pirate sorte de là. Après quelques minutes et trois paires de gifle sur un type visiblement très émeché, il finit par sortir. Karma lui emboîta le pas, plaçant son masque sur son visage. Elle n'avait pas jugé utile de le mettre jusque là parce que personne ne la connaissait sur l'île et ailleurs. Jusqu'ici, ses fonctions l'avaient obligé à rester à Logue Town.

Il ne semblait rien remarquer et tant mieux. Une filature ne se faisait géneralement pas comme Karma la faisait à ce moment-là. Profitant des rues bondées, elle se contentait de le suivre et de ne pas le quitter des yeux.

***


Karma ne se cacha vraiment qu'après que le pirate soit montésur son bateau. Elle écoutait et regardait en silence, caché dans un tonneau percé par ses soins.
D'après ce qu'elle avait vu, ils étaient deux sur le bateau. Elle n'avait pas saisi leur noms, mais elle avait compris qu'ils s'appretaient à partir.

* Et merde... *

Ca chamboulait tout leurs plans. Normalement, Karma aurait dû être aidé des forces marines de l'île sur qui elle avait la supériorité et les commandes. Les grades ne changeait pas, en effet. Si elle était lieutenante sur Logue Town, elle était lieutenante sur cette île aussi, et pouvait donc être aux commandes des renforts situés moins haut dans sa hiérarchie. C'était ainsi que se déroulaient les choses.
Mais la situation virait, et emportait avec elle des petits soucis...

" Lieutenante ? "

Karma extirpa doucement la tête de son tonneau pour entrevoir la figure de Lewis. Il la regardait d'un air surpris, comme s'il s'inquiétait de sa santé mentale.

" Lewis, les plans ont changé. Ces pirates s'appretent à quitter l'île. Alors voilà ce que tu vas faire. Vas prévenir les forces de la marine que c'était une fausse alerte et suis leur bateau avec le nôtre. Tu me rejoindras sur l'île sur laquelle ils seront, d'accord ? "
" A vos ordres, lieutenante ! "
" Pas si fort, imbécile ! "
" Oh... Oui, pardon, lieutenante, mais vous allez embarquer avec eux ? "
" Je vais m'aggriper à l'extérieur du bateau... là ou je pourrais. Va sur le bateau, vite ! "

Un ordre était un ordre. Lewis s'exécuta rapidement, et Karma entreprit de choisir discrètement un endroit ou s'accrocher pour prendre la mer. Elle "s'amarra" finalement à un enchevêtrement de cordes et de piques en métal qui servaient essentiellement à la décoration du bateau, et prit le large dans une position grotesque, mais qui lui promettait l'ombre et la discrétion de la filature...


***

L'île sur laquelle ils arrivèrent semblait simple. N'étant pas une très bonne navigatrice - elle avait laissé à Lewis le soin de le faire pour l'aller -, Karma ne se reprait pas du tout. Elle entreprit quelques mouvements compliqués pour se défaire des cordes, mais un nouveau problème vint s'ajouter aux autres : son kimono s'était accroché aux piques de la décoration et menaçait de se fendre en deux si jamais un mouvement était trop brusque. Or, pour se dégager, Karma n'avait d'autre choix que de prendre appui sur la paroi de bois et de sauter brutalement.

* ... *

Alors, il y eut un appui, un saut, et le bruit caractèristique du craquement du tissu. Karma atterit avec peine sur le sol de l'île, et les effets secondaires furent immédiatemment visibles.

* Oh... C'est pas vrai... *

Le bas du kimono s'était complètement arraché, défaillant à moitié la ceinture dorée qui maintenait la taille du vêtement. Le résultat laissait entrevoir les jambes, et une grande partie des cuisses de la jeune fille. Le problème n'était donc pas de savoir combien lui avait coûté ce kimono à présent déchiré, mais de savoir ce qu'il réussissait vraiment à couvrir à présent.

Les sourcils froncés et les joues cramoisis, Karma replaca correctement sa ceinture, arrangeant un peu le résultat. Elle regarda ensuite le reste de son kimono qui flottait sur la coque, comme un espèce de drapeau contraire à l'éthique du pirate, car coloré. Elle marmonna un juron et se décida à continuer à suivre le pirate, qui était à nouveau parti seul.

Le problème était que, à présent, elle n'était pas très discrète. Ses vêtements déchirés suscitaient un murmure parmis la foule et parfois quelques sifflements peu discrets de la part des hommes. Honteuse, Karma jugea bien utile le port de son masque.

La filature était ratée. Il fallait donc passer à autre chose. Et la jeune femme décida que cet autre chose serait tout, sauf discret.

Soudainement, elle accéléra le pas et se mit à courir comme une dératée, pour s'approcher du pirate. Elle aggripa l'épaule de celui-ci et le retourna, utilisant son élan pour le plaquer à terre. Une exclamation surprise passa entre ses oreilles. Elle maintint sa " proie " avec ardeur jusqu'à l'arrivée de Lewis, et lui ordonna d'aller chercher le quartier géneral de la Marine de l'île pour y tirer l'alarme. Il obéit immédiatement et se remit à courir comme un dératé, pendant que la foule entière hurlait de peur.

Pour inciter au silence, Karma attrapa un pistolet accroché à sa taille, et tira en l'air, provoquant l'effet souhaité. Le silence s'installa, mais les gens, appeurés, rentrèrent chez eux pour s'y enfermer dans un silence terrorisé. Plus personne ne se risquait à crier, et tous préferaient éviter de lever les yeux sur cette espèce de folle en kimono.

La folle en question avait peut-être de la force, mais elle restait une femme, et était de surcroit moins puissante qu'un homme. Tandis que le pirate se débattait pour essayer de s'enfuir, ayant sûrement compris qu'elle avait un lien avec les forces de la Marine, elle avait du mal à le maintenir en place. Pour réussir à le faire rester en place, elle n'eut d'autre choix que de le maintenir par les cuisses, ses mains poussant sa poitrine vers le bas.

" Je te prierais de te tenir tranquille, comme une personne civilisé que tu n'es pas, pirate. "

Elle n'espérait pas grand-chose de ses paroles, mais elle n'espérait pas non plus qu'elle soit provoquantes aux yeux de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celyus
Pirate
avatar

Masculin
Nombre de messages : 148
Age : 31
Date d'inscription : 16/07/2008

Wanted
Prime/Rang:
Equipage:
Type d'arme/pouvoir::

MessageSujet: Re: L'île des armes, réparations pour l'akatsuki.   Mar 9 Sep - 23:49

Alors qu'Isaki était partis, Celyus se retrouva seul a surveiller l'embarcation... Il réfléchit, longuement. Son corbeau croassa en sautillant sur ses pattes et Celyus eut un déclic, puis quelque chose lui frappa le coeur. Il ne pouvait pas faire ça. C'était son équipage, le premier qui lui avait fait confiance... celui qui l'avais aidé et mener jusqu'ici...

Un nouveau croassement se fit entendre, comme un encouragement lancé depuis le firmament, et Celyus pris sa decision, il quitterais l'équipage dans les prochains jours...

Les prochains jours ? Pourquoi attendre, cela ne ferais que nuire a mes convictions... je dois ... partir tout de suite...

Ce qu'il fit, laissant un mot d'explication et d'adieu...

c'est à regret qu'il pris le chemin de la foret pour s'y cacher quelque temps, y être tranquille et réflechir à une nouvelle vie, encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'île des armes, réparations pour l'akatsuki.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île des armes, réparations pour l'akatsuki.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» [Sculpture] Comment réaliser des armes ?
» Besoin de conseils pour l'armée de mon père .
» [Armes-Equipements] Vos stufs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece RPG :: Mers Principales :: West Blue :: Îles de West Blue-
Sauter vers: